Light In Darkness


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AILEEN UC || Fondatrice

Aller en bas 
AuteurMessage
Aileen O'sulivan
    Queen A Fondatrice sadique && toute puissante... ('L

avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 25/03/2009

You && Yourself
Your RelationShip:
In Love ?:

MessageSujet: AILEEN UC || Fondatrice   Lun 6 Avr - 15:52


    ■■ YOU && YOURSELF ■■


    I’m NOM&PRENOM.
    I’m XXX years old.
    I’m GROUPE.


    ■■ YOUR RP ■■

    A Light in Darkness, pas de longue fiche de présentation, pas d’heure passée à tenter de trouver quoi dire pour décrire sa famille ou son physique… Juste deux RP pour nous assurer de votre niveau et en savoir plus sur votre personnage…
    Il vous faudra écrire minimum 30 lignes.


    ■■ FIRST ■■

    Le thème de ce rp est plutôt libre, nous vous demandons d’y décrire un évènement de la vie de votre personnage. N’importe quel évènement. Il n’y a qu’une contrainte, cela doit avoir un rapport avec le contexte bien entendu !


    ■■ SECOND ■■

    Pour celui-ci, plus de choses sont à respectées… Nous vous demandons de décrire votre réaction lorsque Mr Streder vous à proposer de venir à Light in Darkness.


    Aileen marchait lentement, le bruit de ses pas résonnant dangereusement dans cette ruelle déserte. Pourtant, elle n’avait pas peur… Elle n’avait plus peur depuis longtemps, depuis que plus rien ne l’intéressait… Après tout, qu’aurait elle pu faire ? Elle n’avait aucun talent particulier et nulle part où aller. Depuis des mois maintenant, elle errait seule à travers la ville, trouvant abri là où elle le pouvait : elle avait fuit… Fuit une trahison honteuse, fuit son petit ami, sa meilleure amie, et se retrouvait maintenant seule. Mais, aurait elle pu faire autrement ? Leur pardonner ? Non, elle en était incapable !

    Elle n’avait jamais été seule ! Non, jamais ! Il y avait toujours eu au moins une personne à ses côtés, pour la réconforter… Mais là, il n’y avait plus personne ! Son monde s’était effondré ! En un regard, son univers avait basculé dans le néant, entraînant son sourire, sa joie de vivre avec lui.

    La belle brune regarda le sol, au milieu des ordures, une flaque d’eau sale lui renvoyait un reflet : celui d’une jeune femme, brune à la peau d’une pâleur de mort, elle semblait imprégnée d’une tristesse infinie, d’une angoisse croissante ; ses grands yeux bleu-gris, ternes, la fixait sans sentiments, aucun sourire n’étirait ses lèvres pulpeuses et rouges…
    Aileen se laissa tombée au pied de la flaque et senti les larmes rouler sur ses joues : ce reflet était le sien, celui d’une Aileen qu’elle aurait tant voulu ne jamais connaître : elle devait se reprendre, elle le savait ! Mais comment faire, sans personnes, sans repères ?
    Une larme coula sur sa joue, perle qu’elle s’empressa d’effacer de sa manche sale. Depuis quand était elle si… pathétique ? Serrant les poings, son corps parcourut de tressautements, la belle brune replongea avec douleur dans son passé…
    Tout avait pourtant si bien commencé, ses parents avaient de l’argent, la vie était facile. Oui, si simple, mais tellement solitaire. Elle était née dans un hôpital reconnu, sans problèmes conséquents exceptés les problèmes de cœur de l’enfant. A partir de ce jour, elle avait vécu dans une bulle, avec pour seul entourage ses deux parents. Seules les crises de nerfs et les disputes de ses géniteurs laissaient une ombre noire sur le tableau de sa vie…
    Tout les dimanche, l’enfant se rendait au parc avec son père, jouant joyeusement. Jusqu’à ce que la crise touche sa famille, réduisant à néant sa fortune. A partir de ce jour, tout changea, à l’époque elle avait huit ans et lorsqu’elle voyait son père effondré dans son canapé, le visage rongé par l’alcool et l’angoisse, elle ne comprenait pas, non, pas du tout… L’enfant pensait que tout serait toujours pareil, que tous vivaient de la même manière, elle était innocente, naïve, elle croyait en l’humanité, elle avait tord !

    Cela, elle ne s’en rendit compte que trop tard, lorsqu’elle sentit pour la première fois les coups de son père. Il était tard cette nuit et elle s’était relevée pour boire un verre d’eau, comme toute enfant bien éduquée, elle fit un détour pour saluer son père, quand elle vit la lumière de son bureau allumée… toute sa vie, elle regretta d’avoir passé cette porte cette nuit là… C’était moins la douleur ressentie mais le regard de son père qui le marqua le plus profondément. Certes les coups étaient rudes et chacun d’eux marquaient son corps fragiles de bleus violacés, les coups de ceinture sur sont dos laissèrent des cicatrices encore visibles aujourd’hui, mais ce qui la terrifia fut de voir ce père qu’elle aimait ainsi : le regard comme fou, animé par des flammes de rage, de désir, de colère… de haine ? Ses cheveux étaient sales, tombant sur son visage et ombrant son regard, ne faisant que le rendre plus sombre, monstrueux, et son corps, son souffle, haletant, nerveux, dément…

    Ainsi s’enclencha sa descente aux enfers, tout les soirs, le rituel se répétait, inlassablement, et personne ne semblait entendre retentir les cris d’agonie, de tristesse de la petite fille : sa vie prenait l’eau, son innocence disparaissait et, pour la première fois, la haine prenait place dans son cœur, grandissante, envahissante, meurtrière… Car cette haine finit par tuer l’amour, à mesure que son père se montrait plus cruel, petit à petit son espoir disparu, elle cessa de lutter,… Elle n’était pas assez forte, elle le savait, chaque jour, alors que son cœur battait à tout rompre, elle pensait qu’elle allait mourir, mais la mort, qui lui paressait si douce, ne déniait pas s’arrêter sur elle…

    Et les jours devinrent des semaines, les semaines des mois, les mois des années… Aileen endura cela durant trois ans, une triade d’années où elle dut se battre pour vivre, subsistant sans aucunes aides de ses parents, ne restant dans cet ancien foyer que pour les poussières d’amour qu’elle éprouvait encore pour eux.
    Pourtant, lorsqu’elle apprit la mort de son père, la tristesse et la joie se mélangèrent, la rendant bizarrement… apaisée.

    Elle quitta alors la « maison », pour vivre seule, par elle-même. Et la commença vraiment sa vie, elle avait 11 ans, elle était seule, elle était naïve malgré tout et s’attachait tellement vite…

    Aileen secoua violemment la tête, faisant voleter ses longues boucles brunes, non, elle ne devait pas, elle ne pouvait pas repenser à tout cela… Après tout, elle n’avait pas si mal vécu les années qui suivirent… si ? Certes, ce n’avait pas été rose mais…
    Les larmes continuèrent à affluer. Non ! Pas cela, elle ne voulait pas se remémorer ses moments dont elle était si peu fière, tellement honteuse… Elle n’en avait parlé à personne, elle n’en parlerait jamais, même pas avec elle-même !

    Elle passa toute cette période de sa vie et, à nouveau, se laissa aller dans la mer de ses souvenirs :

    Elle était dans les bras d’un jeune homme, blond, un sourire éclatant, les yeux plissés d’amusement, il l’embrassait tendrement, une main sur sa taille. C’était fou le bien qu’il lui faisait, sa présence à ses côtés, sa tendresse, ses sourires… Tout lui plaisait en lui, tout !

    Leur couple était parfait, elle était heureuse. Depuis le moment où elle l’avait connu, elle l’avait toujours été, cela faisait quatre mois, quatre longs mois de bonheur intense ! Et puis, à cela venait s’ajouter sa meilleure amie, toujours là pour elle, Eliana était la cerise sur le gâteau, à moins qu’elle ne soit le gâteau… Aileen n’aurait jamais pensé que cela finirait ainsi…
    Elle avait du partir pour quelques jours, pour le travail… mais elle était rentrée à l’improviste, tellement heureuse. Elle s’était précipitée dans la chambre, abandonnant tout sur le seuil de la porte, pour revoir son amant, son amour, l’homme qu’elle aimait. Elle ouvrit la porte vivement, un sourire magnifique collé aux lèvres. Et c’est là qu’elle vit la silhouette allongée aux côtés de Nolan, une jeune femme aux longs cheveux de blés : sa meilleure amie, Eliana.
    Le sembla s’écrouler sur ses épaules, un gouffre s’ouvrir sous ses pieds. Ceux-ci réagirent seuls, alors que les larmes perlaient de ses grandes orbes vertes, écarquillées, elle fuit, loin, très loin, trop loin, elle ne voulait pas, ne pouvait pas comprendre… Aileen venait de perdre à nouveau son foyer, les êtres qu’elle aimait venaient de la trahir, encore, et elle n’avait plus rien !
    C’était là qu’elle en était à présent, effondrée dans cette ruelle, le cœur cognant à tout rompre, sa respiration haletante… perdue. Elle sentait venir le désespoir en elle, la terreur,… Depuis toujours, son cœur était fragile, et elle se promit de ne plus jamais laisser quelqu’un l’atteindre aussi profondément, les crises qui la secouaient se faisaient plus violentes, plus douloureuses, comme si, subitement, on lui avait enlevé tout son oxygène…

    C’est à ce moment précis où la douleur était si ardente qu’elle le vit devant elle : inquiet, les yeux écarquillés, tellement plein d’humanité, d’amour : Eden se tenait devant elle.




    ■■ REALLY YOU ■■

    ■ TON PETIT NOM :
    ■ QUEL AGE AS-TU ?
    ■ QUAND EST CE QUE TU SOUFLERA TES PROCHAINES BOUGIES ?
    ■ QU’EST CE QUE TU AIMES FAIRE ?
    ■ QU’EST CE QUI TE FAIT VOIR ROUGE ?
    ■ TU SERAS ICI QUAND ? (7/7)
    ■ COMMENT TU AS TROUVE LIGHT IN DARKNESS ?
    ■ QU’EST CE QUI T’A PLU ?
    ■ DOUBLE COMPTE ?
    ■ AUTRE CHOSE ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://light-in-darkness.exprimetoi.net
 
AILEEN UC || Fondatrice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apôtre Kyrène - Fondatrice de la première Garde Episcopale
» [A Valider] Rouziers-de-Touraine
» Fairy Tail
» Une Fondatrice Débutante 1/2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Light In Darkness :: ■ WELCOME TO LIGHT IN DARKNESS ■ :: ■ COME TO PRESENT YOURSELF-
Sauter vers: